Veilleurs de Sombre Comté
Bonjour/Bonsoir visiteur(euse), bienvenu sur le forum des Veilleurs !Bon forumage Very Happy

Rumeurs de Sombre Comté

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Aller en bas

Re: Rumeurs de Sombre Comté

Message par Matsu le Jeu 22 Mar - 15:27

*Matsu aura dépose devant la chambre de Victoria des présents pour les enfants et une bouteille contenant un ensemble survitaminée pour la maman et le  papa ! Les naissances, même si c'étaient celles des enfants  de Evgeny, étaient toujours un heureux évènement à fêter. Elle n'avait aucune animosité pour Ev' cependant la stupide manie qu'il avait désormais, à considérer les veilleurs comme des êtres inférieurs qui pouvaient bien crever en reniant ainsi les moments ou ils avaient été là pour lui,avait considérablement refroidit Matsu. Et l'idée d'être un '' pseudo seigneur'' était visiblement montée à la tête de son ancien ami.  Mais elle était trop las pour s'énerver en le voyant fanfaronner dans la taverne.
Ce soir, elle avait décidé de se reposer. Les rares passants auront pu voir le second se reposer sur les marches devant la mairie, assise dessus  pour une fois.
La pluie commençait à tomber au bout d'une heure mais le second ne bougeait pas de sa place. Elle pensait à fleur, à la milice et à l'avenir du bois quand une  main se  mis devant ses yeux tandis qu'une autre maintenait la nuque fermement*

- Aimez vous rêver second ?


*Une voix grave. Une silhouette camouflée et vêtue de noir avait surgit derrière. Un instant plus tard, le second n'était plus là et le visiteur non plus.*

_________________
Si vous faites parti des rolistes qui pensent faire parti de la race des seigneurs car ils sont bien vus sur KT... un conseil... évitez moi toute conversation avec vous car ma salive est précieuse !  Smile
avatar
Matsu
Admin

Messages : 251
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 25
Localisation : Sombre comté

Voir le profil de l'utilisateur http://plume-silence.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs de Sombre Comté

Message par Moraïa Tonnebrise le Dim 8 Avr - 17:15

Sa décision était prise. Elle avait enfin les nouvelles qu'elle attendait depuis plusieurs semaines. Il avait été retrouvé. Elle allait enfin le voir, le rencontrer, le toucher. Quel air avait-il ? Elle avait pensé à tout un tas de choses. C'était un espoir fou, inconsidéré. Le passé ressurgissait et soudain il bousculait tout. Rosa était morte depuis longtemps désormais, mais elle faisait toujours relayer le courrier entre Thelsamar et Sombre-Comté. Elle ne pensait pas ce matin là en recevant ce pli à la place de sa vieille gouvernante que celui-ci allait changer sa vie. Elle fit ses bagages, passa par le bureau de Norlf. Un jour, peut être elle reviendrait. Et elle ne serait pas seule. Elle trouva porte close, mais elle déposa un peu de lecture pour le commandant et les veilleurs. Elle espérait qu'ils comprendraient. A la petite note qu'elle avait écrite de sa main étaient jointes deux copies de lettres qu'elle avait reçues voilà des semaines et qu'elle avait tant lues qu'elle en connaissait chaque mot par coeur.
Madame Rosa,

Je m'appelle Léon. J'ai onze ans et demi. Papa et Maman sont morts dans l'épidémie qui a tué presque tout le monde au sud de la région. Avant de mourir, Maman m'a dit qu'elle n'était pas ma maman et que Papa n'était pas mon papa. Elle m'a donné votre lettre et une jolie couverture brodée qui sert à enrouler les bébés qui viennent de naître. J'ai pu la lire, parce que Maman m'a appris à lire depuis que j'ai six ans. Elle a toujours dit qu'il fallait être intelligent, savoir écrire, compter et lire, pour jamais se faire arnaquer. Alors j'ai bien tout lu et j'ai mis la lettre dans l'enveloppe pour vous prouver que c'est bien moi Léon. J'ai dû demander à Maman ce que c'était qu'une "fille de mauvaise vie", Maman m'a dit que c'était une femme qui vendait son corps à des messieurs riches. Je me demande toujours ce que ça signifie... Est-ce que mon autre Maman donne des morceaux d'elle à des inconnus ? Quoi qu'il en soit, c'est la seule Maman qui me reste. Et même si mon papa est un inconnu, c'est toujours mieux que rien du tout.

J'ai bien réfléchi. Vous dites que ma première Maman n'a pas choisi de me laisser. Qu'elle ne sait pas que je suis toujours vivant. Alors comme moi, ça veut dire qu'elle croit qu'elle est toute seule. Alors que je suis vivant. Maintenant que je sais que ma première Maman est quelque part, moi je me sens moins seul. Alors j'ai décidé de la retrouver. Je veux lui dire que je ne suis pas mort quand je suis né. Et peut-être qu'on pourrait être tous les deux maintenant, pour plus être seuls. Alors j'espère que vous allez m'aider, madame Rosa.

Vous avez dit de vous écrire à cette adresse si je voulais retrouver ma maman un jour. Je veux savoir. Je n'ai plus personne. Hier, on a mis Maman dans la terre à côté de Papa. Si vous ne me répondez pas, les gens de l'orphelinat vont arriver et me prendre. Il paraît que la plupart des enfants finissent par mourir là-bas, on ne mange pas à sa faim, et les autres enfants vous refilent des maladies qui finissent par vous tuer. Je ne veux pas aller là-bas madame Rosa. Venez me chercher ou dites-moi où je peux vous retrouver. Si vous ne me répondez pas, je m'enfuirai.

J'irai pas à l'orphelinat.

Je vous en supplie, aidez-moi madame Rosa.
Léon.

Mon cher petit,

Je ne sais pas encore comment tu te nommes, ta mère n'a pas eu le temps de te donner un nom. Elle aurait souhaité t'appeler Léon, si elle avait pu, mais elle n'a pas même eu l'occasion de te serrer dans ses bras ni même de te jeter un regard. Je laisse à tes parents adoptifs le choix de t'appeler comme ils le voudront. Mon cher petit, si tu lis ces lignes, c'est que tu as décidé d'en savoir plus sur tes origines. Que ton papa et ta maman ont décidé de te dire la vérité. Tu n'imagines pas ce que ça me coûte de te laisser ici, avec ta petite couverture et cette seule lettre pour héritage de ta maman.

Sache qu'elle a toujours souhaité te garder, et qu'elle est en vie à l'heure où je t'écris. Ta maman n'a pas eu de chance. À l'âge où tu lis ces lignes, elle a été enlevée et achetée pour mener une vie d'esclave. C'est une fille de mauvaise vie comme on dit, une vie qu'elle n'a pas choisie. Je ne peux pas te dire qui est ton père, personne ne le sait, ou alors ta mère ne veut pas le dire. Quoi qu'il arrive, elle avait choisi de te garder mais notre maître en a décidé autrement. On ne s'encombre pas des bébés dans un bordel. Pour te sauver, j'ai dû te faire passer pour mort, et te donner à cette famille. Je sais qu'ils s'occuperont bien de toi. J'ai menti à ta maman pour vous protéger tous les deux. Le plus lourd secret que je ne garderai jamais.

Un jour, si tu veux la rencontrer, écris-moi à l'adresse suivante. Je te promets que je ferai tout pour que vous soyez réunis. Profite de la vie et de l'amour de tes parents adoptifs, mon petit. C'est une seconde chance que ta maman et moi n'avons jamais eue.

Pardonne-moi les mensonges et les secrets que je vais devoir faire pour te garder en sécurité. Je garderai la satisfaction de te savoir sain et sauf, grandissant loin de cet endroit de malheur.

Avec toute mon affection,
Rosa Tonnebrise.

Note aux Veilleurs :

Chers tous,
Il est temps pour moi de continuer ma route. Quelque chose est arrivé que je n'attendais pas. Ma vieille Rosa, la femme qui m'a tout appris, qui m'a tenu lieu de mère dans l'enfer dans lequel j'ai grandi, m'a réservé une dernière surprise. Voilà des années, j'ai perdu un enfant. Je n'en ai jamais parlé. Je ne pouvais pas. Je croyais rayer ce pan de ma vie à jamais. Mais cet enfant, il n'était pas mort, on me l'avait pris. Et Rosa l'a sauvé. Aujourd'hui, il a besoin de moi. Il s'appelle Léon. Je ne vous quitte pas. Je vais simplement le retrouver. Je veux le rencontrer, lui donner la chance que vous m'avez donnée. Une famille. Ne m'en veuillez pas. Je sais maintenant que rien n'est voué à disparaître toujours. Prenez soin les uns des autres. Ayez parfois une pensée pour moi, comme je penserai à vous sur le chemin qui m'attend. Souhaitez moi bonne chance. Je vous laisse la maison derrière la grange, puisse-t-elle servir à quelqu'un qui en aura besoin.
Je vous aime, même ce vieux rabougri de commandant.

Mora.

_________________
"Un prêté pour un rendu"
avatar
Moraïa Tonnebrise

Messages : 53
Date d'inscription : 24/08/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs de Sombre Comté

Message par Victoria Von Pelt le Ven 13 Avr - 12:32

Victoria avait passé une partie de l’après-midi dans le bureau classant les anciennes patrouille de l'an 37, dans les archives de l'an 37.
Elle avait aussi mit en archives certaines candidatures et refait une jolie pile pour la seconde afin de lui faciliter la tâche ardue qu'est la sienne.
Elle a aussi bien arrangée la bannette contenant les rapports les survolant en haussant ou soupirant parfois, les bois étant un repaire de souci en tout genre. 
Elle aura aussi passé un coup de nettoyage dans le bureau en évitant de toucher aux affaires du Commandant mais rangeant correctement celui de MAtsuko ajoutant un jolie touché féminine avec n magnifique bouquet de lys et aura cachée une boite de délicieux chocolat dans le tiroir ainsi qu'un excellent vin gilnéen pour la seconde. 
avatar
Victoria Von Pelt

Messages : 311
Date d'inscription : 30/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs de Sombre Comté

Message par Victoria Von Pelt le Jeu 19 Avr - 10:03

Victoria a repris les prières du matin dans le pré en friche derrière la forge pour quiconque ressentiraient le besoin d'avoir la Lumière à ses côtés. Il n'y avaient guère foule comme d'habitude à vrai dire, les habitants du bois n'étaient pas de bons croyants ou partisans de la prière. 


Cependant ils étaient tous quasiment croyants, mais rien n'empêche un croyant de la Sainte Lumière à ne pas prier. Elle qui avait pensé un temps réaffecter l'ancienne église ne c'était plus formalisée à un tel travail fastidieux et long, la Lumière n'avait pas besoin de maison mais de cœurs pour la faire perdurer. 
Elle avait baptisé deux enfants ce matin, avait fait trois confessions pour des délits mineurs à ses yeux généralement des adultères ou des doutes de foi.


Le bois n'avait pas forcément besoin d'elle, comme le dit si bien son Commandant : " La pénombre aime ses enfants comme une mère. " Malgré ses doutes envers la Lumière, il ne semblait pas voir ce que la Paladin voyait en lui, un être bon sous ses airs de pierre dure qui étaient en fait dans une argile des plus souple et tendre. La Paladin pensait alors que malgré le fait que les habitants de la pénombre ne soient pas le plus prêcheurs, ils avaient cependant mit à contribution les trois vertus chaque jours que la Lumière pénètre à travers l'épais feuillage de la forêt dense des bois. Peut être n'exposaient ils pas leur foi comme une devanture de magasin comme pour la plupart des biens pensant, mais ils étaient les plus fidèles de part leurs actes.


Elle termine alors sa matinée bien remplit par une distribution de soupe populaire près du dispensaire avec d'autres habitants pour les plus démunis qui avaient déjà terminer leurs réserves de l'hiver. Après tout n'est ce pas une des vertus que la compassion dans le respect de chaque être, la ténacité de la population et des Veilleurs aideraient toujours la chaleur à pénétrer les cœurs. 
avatar
Victoria Von Pelt

Messages : 311
Date d'inscription : 30/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rumeurs de Sombre Comté

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum