Veilleurs de Sombre Comté
Bonjour/Bonsoir visiteur(euse), bienvenu sur le forum des Veilleurs !Bon forumage Very Happy

[Parchemin] Le manuel de l'apprenti cavalier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Parchemin] Le manuel de l'apprenti cavalier

Message par Norlf Brandacier le Lun 10 Juin - 19:09

Le manuel de l'apprenti Cavalier



Ce manuel travaillé se trouve être parfaitement explicite et informe toute apprenti de ce que représente le métier de cavalier, par ailleurs il symbolise l'importance de ce que représente nos fidèles et prestigieuses montures.


Prologue :


Le cavalier est un soldat dont le métier est de combattre à cheval, ce afin de devenir une unité de combat redoutable, sur le dos de sa monture celui-ci est plus imposant, rapide et fort qu'un simple fantassin de base.

La cavalerie est une unité d'assaut montée qui mène les charges et tente de percer les lignes ennemies afin de laisser l'infanterie s'engouffrer dans ces percées et mener l'ennemi à l'anéantissement. L'atout principal de la cavalerie est sa rapidité et sa puissance lors des charges. Le but principal de ces mêmes charges sont de faire le plus de dégâts possibles dans les rangs adverses et semer le chaos pour que le reste de l'armée puisse mener sa tâche à bien plus facilement. La cavalerie est la première ligne de l'armée, la pointe de la lance qu'est une légion.
La cavalerie transperce et le reste de l'armée tue.


L'armement et la tactique

1 - la lance


Pour les débutants, il est conseillé d'utiliser la lance seule, car cette arme est la plus simple à maîtrisée lorsque l'on est à cheval. Il est d'ailleurs avéré que plus votre arme sera longue, plus vos charges en seront dévastatrices. Les lances sont donc les armes qui doivent être apprises en premier lieu à un apprenti cavalier. La lance est faite du fer de lance, c'est-à-dire le long manche qui peut également servir à parer des attaques de par sa constitution en métal, et d'une pointe tout au bout que l'on appelle la pique de la lance ; cette dernière sert bien sûr à transpercer l'adversaire lors des charges et des combats en mêlée.
La lance est donc l'arme principale du cavalier lors des charges, mais il existe également un autre type d'arme utilisé par les cavaliers : l'épée, que nous verrons dans le point suivant.

2 - L'épée


L'épée est une arme utilisée principalement par des Cavaliers émérites pour le combat en mêlée. Il est en effet préférable d'avoir une épée à sa ceinture en tant que Cavalier pour les combats rapprochés, car cette arme est plus puissante en mêlée que la lance. Mais elle est difficile à maîtriser sur un cheval et se doit d'être longue pour faciliter la tâche du combattant. Un bon cavalier peut en effet avoir une lance pour les charges et deux épées accrochées à sa ceinture pour le combat rapproché, lorsque les rangs ennemis sont enfoncés et qu'il faut faire le plus de dégâts possibles. L'épée est donc une arme résolument réservée aux experts en combat monté. Elle est composée d'une lame, de la fusée, du pommeau et de la garde. La lame sert a trancher, la fusée est l'endroit de la poignée où l'on tient son épée, la garde protège la poignée et le pommeau est toute la partie où il n'y a pas de lame.
Ce qui est dit là est seulement valable pour la cavalerie, car l'utilisation de l'épée dans l'infanterie diverge de celle de la cavalerie.

3 - La tactique du Cavalier

Toute unité de cavalerie dispose d'un avantage sur l'infanterie qui est la charge, car une bonne charge peut et même doit transpercer les rangs ennemis et créer une brèche dans les défenses adverses. Pour la charge, il est conseillé d'avoir une lance.

Il y a trois phases dans la charge :

- Première, tenir sa lance bien horizontalement et lancer son cheval au triple galop.

- Seconde, le choc contre la ligne ennemi, il faut vite transpercer l'ennemi en face et faire le plus de dégâts possible devant vous.

- Troisième, le combat en mêlée, vous êtes entré dans la mêlée, s'en est là, il faut principalement que vous surviviez jusqu’à l'arrivée de la ligne d'infanterie tout en semant le chaos dans les rangs ennemis.

Si vous avez bonne connaissance du combat monté, vous pouvez disposer d'épées à la ceinture que vous dégainerez à ce moment là pour le combat rapproché. Nous allons donc maintenant aborder le combat en mêlée monté. Il est nécessaire de désarçonner votre adversaire avant de le tuer, pour qu'une contre-attaque de sa part ne soit pas possible, pour cela, vous pouvez attaquer un des points masse comme les flancs ou les points qui permettent l'équilibre sur sa monture, comme les jambes. Vous pouvez tout aussi bien tenter de trancher la tête de l'adversaire, mais cela vous fera vous pencher davantage et vous met en position assez peu recommandable.

Le savoir et la philosophie du Cavalier.

4 - La philosophie

Il faut se demander ce que serait un cavalier sans son cheval. Il ne serait rien, à vrai dire. Là où la lance est un outil, le cheval est un allié, un ami. Tout bon cavalier doit connaître sa monture par cœur et inversement, car cela sert beaucoup dans la bataille, d'une part car le soutien moral qu'apporte un ami est important et aussi car si une pique se dresse devant vous alors que vous charger, il ne faudra pas que vous preniez longtemps a faire comprendre à votre cheval qu'il faut s'arrêter. On aura beau dire qu'avec de l'entraînement c'est plus facile, connaître son cheval et inversement est un atout majeur. Le cavalier doit prendre soin de sa monture et l'aimer comme un égal en bon cavalier car le cheval le lui rendra dans la bataille.

5 - Le savoir


Il y a plusieurs choses à savoir pour un cavalier. En premier, les différentes notions des corps de cavalerie, dont je vais tenter de résumer les fonctions ici-bas.

Le Peloton de Cavalerie Lourde, est une unité de cavalerie puissante qui a pour but de faire des percées dans les lignes ennemies et le plus de dégâts possible pour que l'infanterie puisse accomplir son office. Pour un bon PCL, il faut des montures puissantes et capables de renverser l'adversaire durant le choc que constitue la charge. Il faut de même être un bon combattant de choc, frappé fort et durement l'adversaire. Le PCL est véritablement la force de frappe première d'une bonne cavalerie, et même d'une bonne armée.

Le Peloton de Tirailleurs Montés, ou cavalerie légère plus communément est un peloton de cavalerie très mobile qui doit harceler l'ennemi, sur les flancs la plupart du temps. Il ne s'agit pas pour un bon PTM d'être puissant, mais rapide et mobile. Le PTM n'ira pas attaquer de front les lignes ennemies, il ira les attaquer par derrière, sur les flancs, faire des attaques rapides puis se retirer de la même façon. Pour une bonne unité de PTM, il est nécessaire d'avoir des montures mobiles et des armes longues, voir de lancer, pour pouvoir vite se retirer. Le PTM est moins important que le PCL et plus long à former, mais lorsqu’il est prêt à l'action, il constitue un bon avantage sur le champ de bataille, un avantage certain, même.

6 - Les formations


Il existe quelques formations pour la cavalerie bien que moins nombreuse que pour les Fantassins.

Formation pour le déplacement


La formation type pour le déplacement n'est autre que la formation en colonnes. Les cavaliers formes des colonnes suivant ceux qui sont devant eux à la même allure, guidés par leur officier qui est en tête de colonne.

Formation de combat

- La formation en ligne, formation de base pour le combat ou pour l'attente d'un combat. A l'inverse de la formation en colonnes les cavaliers s'étalent en largeur en réduisant la longueur. L'officier se trouve alors au milieu de la première rangée. Cette formation permet une charge percutante.

- La formation en triangle ou "en pointe de flèche". Les cavaliers forment un triangle dont la pointe est face à l'ennemie. Les cavalier qui forme les bordures extérieur se place de manière à ce que la pointe de leurs arme, bras tendus, atteigne l'épaule avant du cheval du prédécesseur, de manière a lui couvrir les flans. Les autres cavaliers s'alignent aux autres à l'intérieur du triangle. Cette formation offre une bonne capacité de percée.

-La formation "mâchoire". Au départ les cavaliers se mettent en formation en ligne, mais une fois la charge donnée ils s'étendent encore plus pour pouvoir entourer le groupe ennemi, tel que la ligne de cavalier se refermant autour d'eux à la manière d'une mâchoire. Cette formation convient pour des groupes de taille petite ou moyenne au sein de l'ennemi.

- Formation de protection. La formation de protection d'un convoi se passe comme ceci : Un groupe de cavaliers se place en avant du convoi, un autre à l'arrière et quelque cavaliers forment une colonne sur les flans du convoi.

Fin du manuel
avatar
Norlf Brandacier
Admin

Messages : 56
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur http://veilleurs.pro-forum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum