Veilleurs de Sombre Comté
Bonjour/Bonsoir visiteur(euse), bienvenu sur le forum des Veilleurs !Bon forumage Very Happy

Drake's diary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Drake's diary

Message par Drake Noventa le Dim 6 Oct - 21:28

Si vous pénétrez un jour dans la chambre de Drake, peut-être y verrez vous dans un coin un épais cahier à la couverture abîmée et fatiguée. Peut-être verrez vous les pages jaunies par le temps et salies par les tâches d'huile et de cambouis, comme il vous sera donné de contempler les schémas techniques complexes parsemant les textes aux côtés de dessins enfantins. Ce qui pourrait vous étonner, c'est qu'une partie du journal est tout bonnement scellée par un petit cadenas rouillé. Et le fait que jamais ô grand jamais Noventa ne vous laisserait vous attarder sur les lignes qui reposent sur le velin qu'il tient secret....

---------------------

<L'écriture est belle, témoignant d'une certaine éducation littéraire.
Texte daté au 6 octobre.
>

Je n'ai pas dormi.
La soirée a été agitée, on ne peut pas dire ça autrement. Entre la rencontre dans les geôles avec cette femme nommée June -aussi désirable qu'elle a une grande gueule, par ailleurs- l'incendie de la maison de Miluky, la folie douce de cette dernière ayant fait suite, ma rencontre avec ce Spectre blanc et finalement cette douloureuse rencontre avec Merylldius, j'aurai pensé m'écrouler comme une masse et sombrer dans le sommeil du juste. Mais... non. J'ai partagé la chambrée du dispensaire avec Walther qui était toujours dans le coma. Il ne m'a pas dérangé en ronflant, mais il ouvrait parfois les yeux sans se réveiller, fixant avec insistance mon lit. Une première fois, cela m'a surpris alors que je somnolais et j'ai senti mon coeur s'emballer, le frisson de la peur me courir le long de l'échine. Alors après, je n'ai plus dormi. J'ai décidé de veiller sur Walther et de lui faire fermer les paupières lorsqu'il les ouvrait. Me concentrer sur cette pseudo-mission m'a permis de passer la nuit tant bien que mal et je mentirai en disant que je n'étais pas soulagé en quittant la chambre au matin.

Walther n'y était bien sûr pour rien. La rencontre avec le Spectre Blanc m'avait sûrement plus secoué que je ne l'avais d'abord pensé et je ne parvenais simplement pas à rappeler à moi mon esprit rationnel. Je n'en parlerai à personne, qu'aucun de mes camarades ne pense que je craque à peine arrivé. Ce n'est pas le cas.
Moi qui pensait trouver un peu de paix en Sombre-Comté...

Je vais en Hurlevent dès ce matin, après rédaction de ce paragraphe. Puisque personne ne semble vouloir prendre le Spectre au sérieux, je vais m'acquitter moi-même de trouver un moyen de le tenir loin de la ville et... et loin de moi.
Je ne suis pas encore assez fort pour lui résister. Bon sang, que n'aurais-je pas donné pour une fille, cette nuit !
N'importe laquelle.

[...]

Une très sympathique prêtresse, Saldya "quelque chose", a accepté de m'aider à protéger Sombre-Comté à l'aide de bougies purificatrices de sa conception. Dès que j'en aurai pris livraison, je les installerai en espérant que cela suffise. Sinon, je trouverai autre chose.

C'est amusant, tout de même. Au Norfendre, j'ai vu la non-mort et ses immondes rejetons de près mais c'est ici à Sombre-Comté que je les trouve effrayants. Comme les monstres dans les contes de fées : des menaces insidueuses, cachées dans les ténèbres les plus anodines. Rampant dans nos ombres.
Je ne crains pas ces choses, pourtant. Mon acier saura bien rendre un cadavre à la tombe, après tout. Ce qui fait que le Spectre m'inquiète, c'est que mon épée n'a sur lui (elle ?) aucune prise. Dès lors que je pourrais la toucher d'une façon ou d'une autre, je reprendrais le dessus.

Miluky et Merylldius m'ont amusé, aujourd'hui. Des gosses qui jouent à devenir grands. La gamine en fait trop à mon avis et ce pauvre Meryl est trop naïf pour ne pas se faire avoir, mais il semble être un bon gars. J'espère que la Brandacier ira chercher auprès de lui la quiétude dont elle m'a tout l'air d'avoir besoin plutôt que de noyer sa douleur dans le plaisir et les conneries.
Elle croit sûrement qu'elle a tout vu, maintenant.
Elle n'est qu'au bord de l'abîme. Je voudrais lui éviter la véritable chute.
En serais-je capable, ou seulement digne ?

Je passerai cette nuit seul et je déteste jusqu'au simple fait de le penser. Foutredieu... Je ne peux même pas laisser une putain ou deux se pendre à mon bras, maintenant que j'ai un ordre sous la bannière duquel me ranger.
Je donnerai cher pour qu'une fille passe la porte de ma chambre.
Mia. June. Saldya. Matsu. Miluky.
N'importe laquelle.

Grâce à Marner, je n'aurai heureusement pas trop à me soucier de la nuit. Sa proposition de projet pour ce sergent aveugle me tiendra longuement éveillé, surtout si je me mets à travailler sur un prototype dès cette nuit. Qu'elle en veuille ou non, cela m'occupera l'esprit et les doigts. Mes idées sont en ébullition, en ce moment ! Autant en profiter, assurément.
avatar
Drake Noventa

Messages : 44
Date d'inscription : 04/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum