Veilleurs de Sombre Comté
Bonjour/Bonsoir visiteur(euse), bienvenu sur le forum des Veilleurs !Bon forumage Very Happy

Formulaire de recrutement de Clegane Chandler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Formulaire de recrutement de Clegane Chandler

Message par Clegane Chandler le Jeu 20 Juil - 9:48

Au petit matin, Clegane trouva enfin le fameux document à remplir. Il prit donc une feuille dans puis se mit à écrire.

Nom : Chandler
Prénom : Clegane
Âge : 32 ans
Race : Humain, mais comme j’ai été mordu y’a quelques années, je suppose que je dois mettre maudit.
Origine : Gilnéas centre-ville, pas dans la campagne.

Expériences :
Métier engagé : Mercenaire
Lecture & écriture : Acquis
(Sans pour autant connaître les protocoles propres aux gens de plus haute lignée, Clegane sait se tenir et tenir sa langue.)
- Subterfuge (chantage, mensonge, manipulation, etc) : Expert
(Clegane de son doux visage et de ses expressions candides, aime à mentir à propos de ce qu’il est et il sait le faire avec brio, par essence. Utile pour approcher quelqu'un sans que l'on s'en méfie.)
Lisible par le commandant ou ses supérieurs:
Arts de l’ombre :
Métier engagé : assassin
- Anatomie (zones vitales, mise à mort, mutilation) : Maître
(Clegane est formée depuis l'enfance à la capacité de se fondre dans les ombres)
- Discrétion (déplacement silencieux, furtivité) : Expert
- Collecte d’informations (infiltration, utilisation d’un réseau, contacts, etc) : Avancé
(Être les yeux et les oreilles de ses anciens employeur s'avère une tâche absolue, conçue depuis des lunes et lui permettant de savoir ce qui se dit, de récolter toute information jugée pertinence)
- Traque (surveillance, enquête, pistage d'un être évolué) : Intermédiaire
(Ayant été portée sur les arcanes d'ombres, en digne assassin, Clegane sait trouver les cibles. Sa connaissance n'est pas complète du fait de ses grandes maîtrises anatomiques et des plantes, néanmoins, il est d'une redoutable efficacité.)
- Poison (fabrication, utilisation, reconnaissance & antidote) : Maître
(Poisons et contre-poisons, là est l'excellence de Clegane. Il sait ce qui tue et ce qui guérit de ces fléaux, leurs usages sur les organes précis, leurs latences d'action, pour lui permettre d'être hors de tout soupçons.)

Compétences générales


- Survie en milieu urbain  :
Avancé
(C’est un fin observateur)
- Maniement d'armes communes (dagues, épées, hachette) : Maître
(Il sait là où enfoncer les lames et sait par connaissance quel organe serait le plus susceptible d'être visé, afin de tuer ou de blessé.)
- Herboristerie (plantes à poison) :  Maître
(De ses prédilections, il connaît tout ce qui tue et ce qui peut soigner ces poisons, comment les préparer.)

Pourquoi vouloir nous rejoindre ? Pour l’or pardi, parait que vous payez bien. Puis on raconte que vous avez besoin de gens avec ce qu’il faut dans le futal.

Que pensez-vous apporter au veilleur ?


- En bon espion, j'ai appris à surveiller mes cibles et à choisir le meilleur moment pour parlementer avec eux...
- Mes connaissances du corps humain me permettent de savoir quel poison utiliser dans quelle circonstance, mais aussi de recourir aux armes blanches quand c’est nécessaire.
- A la fois docile et ingénieux, je sais obéir aux ordres et je sais m’adapter à différentes situations. Aux yeux du monde, je passe pour un simple mercenaire, peut-être même un idiot pour certains, et j’utilise, je dois l'avouer, les préjugés des autres à mon avantage.
- Mes connaissances des poisons s’accompagnent d’autres concernant les anti-poisons. Quand on sait ce qui tue, on se doit de connaître ce qui guérit.
- Grandir au centre-ville de Gilnéas m'a forcée à développer mon sens de l’observation. Je surveille les gens en toute discrétion.
Pour résumer, je peux être un bon élément pour vous et surtout pour vos cinq dorés !

[HRP] Un petit texte rôle Play sur le personnage si possible sera un petit plus. [/HRP]


Clegane écrira donc sa description, afin que l'on puisse le reconnaître! (dsl pour le pavé)


A leur naissance, certains morveux paraissent si malingres et maladifs qu'on ne miserait pas le moindre denier sous sur leur survie. Leur premier balbutiement pourrait être le dernier. Et déjà, les parents s'interrogent : fichtre, dans quoi va-t-on l'ensevelir ? Faut-il faire les frais d'un coûteux linceul pour un macchabée si rachitique ? Ne pourrait-on l'enterrer discrètement au fond du jardin ? Ça ne peut pas faire de tort aux légumes ...
Voilà ! Vous n'ignorez déjà plus rien de ma venue au monde et de mes jeunes années. Celui dont on se moquait des guibolles aussi épaisses qu'un bâton de réglisse, c'était moi. Celui qui se montrait incapable de soulever les bras de la brouette, c'était encore moi. Celui qui se faisait capturer lors des joyeuses escarmouches contre les gamins d'un autre quartier et qui devenait l'esclave des seigneurs ennemis, toujours moi. Celui qui ne serait jamais gladiateur et devrait se contenter d'étaler le sable dans l'arène, à nouveau moi. La risée des moutards, et, pire encore, celle des fillettes du voisinage, moi, moi et moi.
Un beau jour, cependant, dame Nature posa les yeux sur le cloporte, le moucheron, que j'étais. Peut-être s'ennuyait-elle, ou bien était-elle d'humeur espiègle ou désireuse d'accomplir un invraisemblable exploit, je l'ignore, mais quelles que furent ses raisons, elle se mit au travail. La tâche était de taille, et elle réclama quelques délais, mais ma transformation fut stupéfiante. Le gringalet devint balèze. Il me poussa des muscles partout. Là, là et aussi là. Tâtez-moi ça, jeunes filles. Euh non, pas là, ça chatouille.Bref, j'acquis le respect et l'admiration de tous. Je devins enfin quelqu’un ! Pas encore une légende, non, mais un beau mec quand-même. L'actuel Clegane était en gestation avancée !
Me voici donc, quelques années plus tard. Après la métamorphose. Joli bébé, non ? C'est désormais ma présence que l'on réclame lorsqu'il s'agit de hisser les bottes de paille en haut du fenil. Ce sont mes épaules carrées qui servent d'étançon lorsqu'on redresse une muraille. Ce sont mes biceps que les enfants s'amusent à entourer de leurs dix doigts en poussant des petits jappements admiratifs. Ce sont mes pectoraux que les donzelles reluquent avec envie en rêvant d'y poser leur front ou leurs lèvres. Dame Nature n'a pas lésiné sur la marchandise.
Quant à mon visage, comment vous le décrire ? Un sourire goguenard l'illumine. Un brin moqueur, certes, mais jamais caustique. Je suis un bon gars, en somme. Mes yeux clairs, couleur myosotis, peuvent être très doux mais aussi plus inflexibles lorsque je suis contrarié ou en colère. Ma tignasse et ma barbiche sont d’un roux tirant vers les feuilles d’automnes, ce qui atteste de mes origines du sud. Quelques cicatrices barrent ma joue et ornent mes bras et mes jambes, car le métier des armes, celui que j'ai choisi, n'est pas de tout repos et comporte quelques risques, même à l’entraînement.

Si mon physique est particulier, mon caractère ne l'est pas moins. Je suis volontiers aussi placide et serein qu'un étang endormi sous les roseaux et les nénuphars, et cette pondération naturelle me permet souvent de ne point m'emporter pour des queues-de-cerises. Cependant, lorsqu'un pignouf me court trop longtemps sur le haricot, je ne me contrôle plus, et j'explose. 
Un bon conseil donc : lorsque nous discutons fiévreusement et que vous remarquez que mes oreilles commencent à rougir et que mon front s'orne d'une ribambelle de gouttes de sueur, ce n'est pas une crise d'hypoglycémie, non, c'est la colère qui grimpe en moi à la vitesse d'un étalon au galop. Alors, n'hésitez pas plus longtemps, fermez le bec et tournez les talons, car une mandale offerte par un bonhomme d'un bon quintal peut vous ébranler méchamment et vos pieds risquent de ne plus toucher terre durant un moment.
Ma patience connaît donc quelques limites à ne pas franchir. Elle est cependant extensible si mon interlocuteur est une interlocutrice, surtout si elle a un joli minois, des prunelles d'un saphir plus bleu que l'azur, une paire de roploplos à vous couper le souffle, et le popotin qui ondule avec la grâce de ces serpents qui dansent au son d'un pipeau. La donzelle qui réunira toutes ces qualités fera tout ce qu'elle veut de moi. Je lui réciterai des poèmes, j'apprendrai à danser, j'irai lui décrocher des pommes – la lune étant un peu trop haut perchée – et elle aura toujours raison, même quand elle aura tort.
Bien, puisque vous connaissez à présent mes faiblesses, je vais m'empresser de vous énumérer mes innombrables qualités. 
Prenez un siège et asseyez-vous, ça risque d'être long. Je suis persévérant, je m'accroche à mes idées et à mes projets comme un coquillage s'accroche au rocher. Je suis même un tantinet obstiné, je l'avoue, mais à mille lieues d'être une véritable tête de mule. Quoique parfois on pourrait se le demander ...
Je suis également courageux, humble, un brin impulsif, j’évite tout de même de me mêler à la bagarre, mais, au fond, je n'y ai aucun mérite, vu ma stature. Si j'étais resté un avorton haut comme trois pommes, avec la musculature d'un ver de vase, je serais peut-être aussi téméraire, mais je le montrerais beaucoup moins pour ne pas me faire ratatiner par le premier venu. Un embryon de lucidité n'a jamais fait de tort à personne. Lorsqu'on est riquiqui, il vaut mieux faire ami-ami. Non ?
Quoi d'autre ? J'étais un excellent soldat, respectueux de l'autorité et de mes compagnons d'armes, mais à présent que notre armée a été pulvérisée par le chancre et c’est réprouvé j'ai décidé d'être mon propre chef, et je pense avoir suffisamment d'étoffe pour y parvenir Puis j’ai rencontré Mandy… ho… elle m’a ouvert les yeux ! Voilà pourquoi, je me dois de vous aider !
***********
avatar
Clegane Chandler

Messages : 5
Date d'inscription : 17/07/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formulaire de recrutement de Clegane Chandler

Message par Matsu le Jeu 20 Juil - 11:34

Sire Chandler,

Nous avons bien reçu votre candidature et nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à la milice et la franchise de votre missive.
Par conséquent, je vous convies à un recrutement dans la soirée du vingtième jour du septième mois à partir de 20 heures.
J'ai chargé le sergent Lowell de votre recrutement.

Bien à vous;

Second Lynar Matsu

_________________
Si vous faites parti des rolistes qui pensent faire parti de la race des seigneurs car ils sont bien vus sur KT... un conseil... évitez moi toute conversation avec vous car ma salive est précieuse !  Smile
avatar
Matsu
Admin

Messages : 204
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 25
Localisation : Sombre comté

Voir le profil de l'utilisateur http://plume-silence.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formulaire de recrutement de Clegane Chandler

Message par Victoria Von Pelt le Mer 9 Aoû - 9:11

Une note à était apposé dessus l'échange de courrier.



A ranger dans les Archives recruté !
avatar
Victoria Von Pelt

Messages : 214
Date d'inscription : 30/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Formulaire de recrutement de Clegane Chandler

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum