Veilleurs de Sombre Comté
Bonjour/Bonsoir visiteur(euse), bienvenu sur le forum des Veilleurs !Bon forumage Very Happy

Liz - La furie refoulée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Liz - La furie refoulée

Message par Lyz le Dim 30 Juin - 1:00

La petite enfance :

Gilnéas avant la chute (22 ans après l'ouverture de la porte des ténèbres).
Liz avait 4 ans. C'était le jour de son anniversaire. Son oncle était présent, et les festivités battaient son plein. Liz avait été sage et grandissait vite. Son oncle avait donc un cadeau peu ordinaire pour elle. Il était trappeur au service du Roi Genn et avait ramené un louveteau d'une de ces relèves de pièges : le pauvre petit s'était coincé dans une cage à lapin. Il fit donc cadeau du louveteau à Liz qui le nomma Loup, tout simplement. Malgré les protestations de ses parents, Liz le garda et en pris bien soin, s'occupant toute seule de lui.

Gilnéas avant la chute (26 après l'ouverture de la porte des ténèbres).
C'était l'année de ses 8 ans. Liz avait deux frères, un aîné et un cadet, ainsi qu'une petite sœur nourrisson. L’aîné partait souvent avec son oncle en forêt. Cette année, il ne revient jamais. Un ours sauvage l'avait attaqué alors qu'il relevait le piège, et son frère avait périt éventré avant que son oncle ne réagisse et tue l'ours. Ce fut une année noire pour Liz et sa famille.

Gilnéas avant la chute (30 ans après l'ouverture de la porte des ténèbres).
La ville resplendissait dans ses yeux verts de petite fille. Liz avait 12 ans et l'esprit vif. Intelligente, elle se passionnait pour tout et n'importe quoi, s'abreuvant des connaissances qu'elle pouvait glaner sur un sujet avant de passer à un autre. Elle se destinait à être Demoiselle de la Cour du Roi Genn, comme le désirait ses parents. Elle avait les cheveux blonds comme le soleil et les yeux émeraudes brillants. Beaucoup de jouvenceaux lui tournait autour, mais son cœur restait encore à prendre. Petite fille obéissante et sage, elle faisait la fierté de ses parents, famille de la noblesse au service du roi. Son père était un forgeron réputé pour la solidité de son acier, ce qui entraîna l’immanquable : Liz se passionnait pour les armes de son père, apprenant en secret à les manier, à grande difficulté, les armes pesant lourd pour ses petits bras. Elle avait appris à utiliser les armes de chasseurs (arc, fronde, lance) par son oncle, ainsi que beaucoup du métier de trappeur. Son oncle mourut avant de finir de lui enseigner ses connaissances, terrassé par une maladie foudroyante.

Cette année fut aussi l'année noire, l'arrivée des réprouvés de Sylvanas la maudite, ainsi que l'attaque des worgens sur Gilnéas.

avatar
Lyz

Messages : 18
Date d'inscription : 29/06/2013
Age : 38
Localisation : Région Lyonnaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Liz - La furie refoulée

Message par Lyz le Dim 30 Juin - 13:08

La chute de Gilnéas :

L'assaut fut brutal. Par chance, Liz s'apprêtait à partir avec son jeune frère en forêt pour relever des petits pièges à lapin qu'ils avaient posé ensemble. Elle portait donc la tenue qu'elle affectionnait tant et Loup était avec elle. Un bruit de grattements à la porte, quelques coups sourds. Son petit frère alla ouvrir, leur mère étant occupée dans la maison. La bête ne lui laissa aucune chance : les mâchoires d'acier se refermèrent sur la gorge du jeune homme dans un bruit de gargouillis infâme. Son corps tressaillait pendant que la bête lui dévorait la gorge, vif. Liz poussa un hurlement et pris ses jambes à son cou ... en direction du petit salon dans lequel trônait la grande épée familiale transmise de générations en générations. Elle revient en courant et poussant un hurlement de rage en fonçant sur la bête. Le worgen, qui avait bien avancé dans son "repas", leva les yeux pour voir la lourde lame s'abattre sur son crâne.
Dans la maison, des bruits de fenêtres brisés. Un hurlement de fillette. Liz courut jusqu'à la chambre de sa sœur, mais il était trop tard. Trois abominables worgens sauvages se disputait le corps de la fillette encore en vie, lui arrachant des morceaux de chair ça et là. Prise d'un hoquet de dégoût et d'horreur, Liz ne pris pas le temps de réfléchir, et fonça sur les bêtes, espérant sauver sa jeune sœur. L'échange fut brutal. Loup attrapa la gorge d'une bête pendant que Liz frappait les deux autres avec de grands coups larges d'épée. Les bêtes morte, elle s'agenouilla devant le corps de sa sœur en pleurant. La petite mourut quelques brèves secondes plus tard. Voyant qu'elle ne pouvait plus rien faire, elle fonça à la recherche de sa mère. Elle arriva dans le grand salon et tomba nez à nez avec un worgen dégoulinant de sang, le corps de la mère en petit morceaux répandus dans toute la pièce. Le worgen poussa un hurlement et fonça sur Liz. Tétanisée par la vision d'horreur, Liz ne dut sa survie qu'au réflexe de Loup. Il sauta à la gorge du worgen et d'un claquement de dent, lui arracha la gorge. Liz repris ses esprits quelques minutes après, sentant une langue humide lui lécher la main. Dehors, des bruits de combats et des hurlements se faisaient entendre.

Liz courut vers sa chambre, suivie de Loup. Elle attrapa ses affaires : un petit arc, cadeau de son oncle, sa fronde, quelques vivres séchés, sa besace, sa gourde et un harnais pour sa grande épée. Elle rangea quelques dagues et stylets un peu partout sur elle et sortit de chez elle en direction de la Forge où travaillait son père. Sur le chemin, une harde de worgens se battaient avec la garde du Roi, appuyée par la milice rebelle. Les habitants se défendaient comme ils pouvaient, tentant vainement de protéger les femmes, les enfants et les vieillards. Loup et Liz tuèrent quelques worgens qui se présentèrent sur leur chemin, mais arrivèrent trop tard à la forge : les corps sans vie du personnel gisaient au sol, déchiquetés et démembrés. Liz aperçu la tête de son père au sol et détourna le regard. Elle était désormais orpheline, mais vivante. Voyant le chaos qui régnait en ville, elle partit en direction de la paterne des chasseurs, une petite porte dans un mur que les trapeurs empruntaient pour sortir avant l'ouverture des grandes portes de la ville. Elle était normalement gardée, mais lorsque Liz arriva, les gardes étaient morts et la porte était défoncée, de grandes marques de griffe ornant le bois autrefois intact. Liz et Loup s’engouffrèrent dans le passage et se retrouvèrent rapidement dans la "campagne" qui bordait la ville. Les bois n'étaient qu'à quelques centaines de mètres, mais la distance et les émotions donnaient l'impression à Liz qu'ils se trouvaient à l'autre bout du monde. C'est en courant à en perdre haleine qu'elle atteignit l'orée de la forêt, Loup sur ses talons.
avatar
Lyz

Messages : 18
Date d'inscription : 29/06/2013
Age : 38
Localisation : Région Lyonnaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Liz - La furie refoulée

Message par Lyz le Dim 30 Juin - 15:38

Rencontre avec le néant :

Liz et Loup couraient sans cesse, ne faisant que quelques rares pauses pour se désaltérer ou vérifier qu'ils n'étaient pas suivis. Au bout d'un temps qui leur parut une éternité, ils arrivèrent au mur de Grisetête. C'est là que le destin de Liz bascula, au détour d'une clairière, elle se retrouva nez à nez avec un groupe de 5 worgens sauvages. Les worgens avaient l'ouïe fine et l'avait entendue arriver, contrairement à elle, leur donnant un net avantage sur l'affrontement qui allait se dérouler. Liz eut à peine le temps de faire un bon en arrière, les crocs du worgen le plus proche lui faisant un belle entaille à la cuisse. Les trois autres l'encerclèrent tandis que le meneur restait en retrait. Loup se jeta sur l'un des worgens tandis que Liz attrapait son épée comme elle pouvait, engageant le combat avec les trois worgens qui l'entouraient. Elle reçut de multiples blessures de griffe mais réussit à ne pas se faire mordre à nouveau. L'affrontement dura plusieurs minutes, mais elle finit par avoir le dessus avec l'aide de Loup : ses crocs déchiquetaient les worgens avec une aisance déconcertante. Loup était blessé à la patte et se coucha pour lécher ses blessures, tandis que Liz se prépara à affronter le meneur qui lui faisait face. La bête devait bien mesurer 8 pieds de haut et peser dans les 450 livres. La bave coulant de sa gueule, sa gorge émettant des grognements gutturaux. Le regard mauvais et fou, il avançait implacablement sur Liz, chaque pas laissant une empreinte monstrueuse dans le sol. Liz lança un coup de taille avec son épée que le grand worgen esquiva sans mal, contre-attaquant avec un coup de patte qui souleva Liz du sol. Dans un mouvement très rapide, le worgen mordit Liz au flanc, la secouant dans tous les sens. Liz cracha du sang avant de pousser un hurlement de douleur. L’adrénaline et la peur de mourir prirent le pas sur la douleur, lui permettant d'attraper une dague à sa ceinture. Elle enfonça la lame dans l’œil de la bête jusqu'au cerveau, tournant la lame pour faire une maximum de dégâts. La bête lâcha prise, terrassée par le coup de lame. Ils tombèrent tous deux au sol. Il fallut plusieurs minutes à Liz pour se relever, chaque mouvement lui arrachant un cri de douleur.
Le combat n'était pas passé inaperçu et Loup grogna en entendant des bruits de pattes s'approcher. Liz se releva péniblement et avança d'un pas rapide en direction opposée au mur, son instinct de survie la gardant consciente : elle savait que si elle sombrait dans l'inconscience, elle mourrait. Elle parcourut plusieurs lieues ainsi, Loup boitant à ses côtés. Ils finirent par arriver à l'orée de la forêt, à quelques centaines de mètres de la mer. Mais la côte n'était pas déserte : une multitude de réprouvés débarquaient de sombres navires. Une patrouille de mort-vivants la prit alors en chasse. Liz faiblissait, perdant beaucoup de sang. Elle finit par tomber à genou, les réprouvés sur ses talons. Elle se laissa tomber sur le dos, Loup s'écroulant lui aussi à côté d'elle, lui léchant le visage en gémissant et jappant. Un réprouvé ce jeta sur elle, et au moment où elle allait mourir, elle apercût une ombre immense et une énorme griffe qui déchiqueta le réprouvé. L'odeur l'acheva et elle sombra dans l'inconscience.

A son réveil, elle était dans un lit, sa plaie pansée et bandée, Loup couchée sur un tapis au pied du lit, les blessures pansées et bandées aussi. Une femme, le teint pâle, les cheveux noirs ondulés jusqu'aux épaules, se tenait au chevet, et sourit quand Liz croisa son regard.
Liz passa plusieurs semaines dans la maison de la femme pâle. Cette dernière allait et venait sans prévenir, mais veillait à ce que Liz ne manque de rien. Liz sortait peu, la forêt dans laquelle était la maison, lui était totalement étrangère. Ce n'est pas la région de Gilnéas. Sa plaie au flan guérissait petit à petit, et Liz passait de plus en plus de temps devant la maison, à attendre que la femme pâle revienne quand elle sortait. Elle récupéra de sa fatigue en plus de ses blessures, et se leva par conséquent de plus en plus tôt. C'est par un beau matin qu'elle découvrit qui était la femme pâle. La femme sortait, comme souvent le matin, et Liz la suivit sans un bruit, du moins selon elle, car la femme savait pertinemment que Liz était éveillée.
La femme fit quelques pas devant la maison, s'arrêta et écarta les bras. Sa silhouette devient floue et laissa place à un grand dragon auréolée et éthéré : elle venait de se transformer en dragon du néant. Liz reste stupéfaire et plus interloquée qu'effrayée. Elle resta devant le perron de la maison toute la journée, et assista à la scène inverse quand la femme pâle rentra : la silhouette du majestueux dragon laisse place à la femme qui l'avait sauvée. La femme se contenta d'un sourire en passant devant Liz. Quand Liz fut rétablie et voulut partir, la femme ne s'y opposa pas. Elle laissa Liz repartir avec tout son équipement, dont sa gourde qu'elle avait agrémenté d'un sérum, à l'insu de Liz. A la plus grande surprise de Liz, Loup poussa un long hurlement plaintif quand ils quittèrent la femme-dragon. Liz débuta ainsi son errance, sous la protection du dragon du néant. Elle se trouvait toujours en Azeroth, mais bien plus à l'est, dans le marais des chagrins.
avatar
Lyz

Messages : 18
Date d'inscription : 29/06/2013
Age : 38
Localisation : Région Lyonnaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Liz - La furie refoulée

Message par Lyz le Dim 30 Juin - 19:35

Les années d'errance, la malédiction et l'ignorance :

Liz partit dont en direction du Sud, Loup à ses côtés. Elle s'arrêtait toutes les nuits pour camper, toujours loin des villes, parfois à proximité d'un village quand la chasse n'avait rien donné, village dans lequel elle chapardait quelques poules, œufs, fruits et morceaux de viandes selon ce qu'elle trouvait. Sur sa route, elle ne croisait personne, veillant toujours à esquiver le contact avec les gens, ne sachant pas elle même pourquoi elle recherchait l'isolement. C'est en longeant une route qu'elle rencontra un worgen sauvage particulièrement dangereux : son destin se mit en marche lors de cette rencontre. Quand Liz aperçut la bête, son sang ne fit qu'un tour : elle entra dans une fureur sans nom, se remémorant le massacre de Gilnéas. Elle perdit toute sa raison et ne se rendit pas compte qu'elle venait de se transformer en worgen. Elle reprit conscience devant le cadavre déchiqueté, recouverte de sang, et félicita Loup, convaincue que c'est son compagnon qui avait pulvérisé le worgen. Loup et Liz communiquaient par empathie, mais ce jour là, Loup ne répondit rien, encore sous l'émotion d'effroi que Liz lui avait inspiré dans sa métamorphose.
Liz avait l'ouïe, la vue et l'odorat désormais surdéveloppés, mais pensait que c'était les mois passés à errer de forêt en forêt qui avaient permis à ses sens de s'affiner. Son errance se passait sans encombres, exceptés lors des rencontres avec des worgens, ainsi qu'à propos de l'eau. Liz ne le réalisa jamais, mais sa gourde était toujours pleine d'eau, agrémentée du fameux sérum : la femme-dragon, avec la complicité de Loup, y veillait. Durant son errance, Liz découvrit toute l'horreur du fléau en rencontrant une abomination. Monstre de viscères, de pue et de mort, énorme et effrayante, Liz n'eut pas le choix que de l'affronter : elle ne pouvait laisser une telle horreur se balader librement. Elle prit donc la décision de détruire cette chose. Elle ne pouvait pas imaginer ce qui l'attendait. A chaque coup porté à l'abomination, des gerbes de pue et de viscères, ou bien des coups sans effet sur des parties dures; et puis les attaques de la chose : chaines, coups de mains putrides, vomis ... de quoi faire tourner de l’œil une personne avec un odorat surdéveloppé. Le combat durant un long moment, Liz faillit y rester à plusieurs reprises, mais Loup détournait l'attention du monstre à chaque fois, évitons un coup fatal à sa maîtresse. Le monstre finit par tomber au sol sous la multitude de coups reçus : les coutures ne tenaient plus et l'abomination finit par se désagréger d'elle même. Liz brûla l'immondice et reprit sa route. La rencontre lui laissa la nausée pendant plusieurs jours, mais elle était vivante.

A chaque fois que Liz rencontrait des worgens, son esprit se perdait et elle se transformait, ne laissant aucune chance à son ou ses adversaires. La femme-dragon observait chacune de ses transformations : le sérum ne semblait plus efficace lorsqu'une émotion trop forte submergeait Liz : la haine envers les worgens. Au fur et à mesure, elle finit par réussir à modifier le sérum pour qu'il lui permette de ne plus se transformer systématiquement. Liz commença alors réellement à arpenter la voie d'une traqueuse. Elle traquait tous les worgens qu'elle croisait, et sa rage la faisait sortir victorieuse à chaque fois. Lorsqu'elle tombait sur un groupe ou un adversaires particulièrement coriace, elle finissait par se transformer, s'assurant ainsi la victoire. En forme de worgen, son esprit laissait place à la bête, assoiffée de sang, mais sa haine lui permettait de ne focaliser que sa cible et de reprendre forme humaine une fois la bête tuée. Nul ne pourrait dire combien elle en a tué pendant ses 4 années d'errance, mais le nombre est impressionnant. Pourtant, jamais Liz ne réalisa qu'elle était infectée, Loup se gardant bien de lui faire comprendre. La femme-dragon ne lui dit rien non plus, ne voulant pas détruire l'esprit fragile de la jeune fille.

A ce jour, Liz n'a toujours pas conscience de son état, et la bête peut refaire surface à tout moment.
avatar
Lyz

Messages : 18
Date d'inscription : 29/06/2013
Age : 38
Localisation : Région Lyonnaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Liz - La furie refoulée

Message par Lyz le Dim 30 Juin - 23:46

Retour à la sociabilité :

Durant toutes ces années, Liz évitait les lieux habités. Loup lui suffisait comme compagnie et la forêt lui plaisait comme lieu de vie. Mais elle ne pouvait pas rester comme ça indéfiniment, et la femme-dragon le savait. Elle se présenta à l'un de ses bivouacs, un matin, avant que le soleil ne soit levé. Loup ne broncha pas et Liz sursauta quand la femme la réveilla en la secouant doucement. Le teint pâle faisait peur dans la pénombre, mais Liz reconnu immédiatement le regard de sa sauveuse. La femme-dragon lui adressa alors la parole pour la première fois. Elle revient régulièrement par lui suite, afin de la convaincre que sa place était parmi ceux de son peuple, et non au milieu des animaux. Liz commença donc à s'approcher des petits villages peu peuplés. Les premiers contacts furent difficiles, mais la femme-dragon savait se montrer persuasive, empêchant Liz de renoncer. Liz repris peu à peu confiance et ne rechigna plus à côtoyer des êtres vivants doués de raison. Seuls les maudits, les worgens "civilisés", ne pouvait s'entendre avec elle : au mieux, elle les dédaignait, au pire, elle essayait de les tuer.

Au bout d'un temps, elle fut prise du désir de vivre parmi des humains, désir insidieusement soufflé par la femme-dragon. Son errance la mena au bois de la pénombre, lieu réputé pour sa population de worgens sauvages. Elle arriva donc en ville, et fit sa rencontre avec les Veilleurs. Et c'est là que commence notre histoire !
avatar
Lyz

Messages : 18
Date d'inscription : 29/06/2013
Age : 38
Localisation : Région Lyonnaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Liz - La furie refoulée

Message par Lyz le Dim 30 Juin - 23:48

[HRP] Ce BG n'est qu'un premier jet, et sera étoffé, arrangé, modifié, selon l'inspiration, mais la base est là. Je mettrai bientôt une description de Liz, expliquerai son empathie avec le loup, et poserai quelques mots sur la femme-dragon. Le BG est court, et je m'en excuse, mais ce n'est qu'un premier jet comme dit avant. Il finira par être complet quand l'inspiration me reprendra Smile [/HRP]
avatar
Lyz

Messages : 18
Date d'inscription : 29/06/2013
Age : 38
Localisation : Région Lyonnaise

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Liz - La furie refoulée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum